Le Blog d'Edouard Husson

Bonne année 2017 !



En ce début d'année 2017, Donald Trump est sur le point de prêter serment comme président des Etats-Unis, l'Organisation de la Coopération de Shanghai pèse comme jamais sur les affaires du monde, nous savons que nous aurons un nouveau président français en mai mais nous ignorons si Angela Merkel sera reconduite à la Chancellerie fédérale à l'automne.  Faut-il se hasarder à faire des paris sur l'avenir, au risque d'être, comme en 2016, démentis par les faits? 

L'événement surprend moins quand on en discerne l'enracinement dans des tendances profondes. Le lecteur du livre de Joël Kotkin, The New Class Conflict, paru en 2014, pouvait interpréter, tout au long de l'année dernière, la progression de Donald Trump comme le ciblage réussi, par le milliardaire new-yorjkais, d'une Amérique des classes moyennes inquiètes, des banlieues méprisées par les progressistes, des régions désindustrialisées; la victoire de Trump était imaginable, sinon certaine. De même, dès que l'on commençait à s'interroger quant à l'impact sur l'électorat britannique des choix d'Angela Merkel en matière d'accueil des réfugiés, on prenait au sérieux la perspective du Brexit. Troisième exemple, la lecture régulière de la presse asiatique de langue anglaise fait comprendre que la Russie ne s'est pas lancée dans son intervention syrienne sans savoir qu'elle avait l'appui des puissances qui constituent l'Organisation de Coopération de Shanghai ou qui aspirent à y rentrer. Nous continuerons, cette année, à observer les forces profondes, qui font bouger les lignes de la mondialisation. 

Nous aurons à coeur d'éclairer, autant que possible, la triple révolution qui est à l'oeuvre dans le monde depuis la fin du siècle dernier. La révolution en cours (que l'on qualifie quelquefois de nouvelle révolution industrielle) est à la fois éducative (accès massif à l'enseignement tertiaire à travers le monde), digitale (bouleversement de l'ensemble de l'économie par le stockage toujours plus miniaturisé d'une information toujours meilleur marché et toujours plus aisée à transférer et analyser dans des conditions de quasi-instantanéité) et urbaine (la majorité de la population du monde est devenue urbaine en 2008). Les événements politiques ou les glissements de plaques géopolitiques que nous évoquions à l'instant sont largement déterminées par ces trois révolutions. 

2016 aura été l'année d'un basculement. Partout, les peuples commencent à faire entendre leur(s) voix. Ils refusent que la révolution éducative soit confisquée par des droits d'accès exorbitants. Ils veulent s'emparer de la révolution  numérique pour en faire un vecteur de croissance. Ils refusent une urbanisation non maîtrisée et dont ils ne seraient pas les acteurs.  La géopolitique, qui évolue d'un monde unipolaire vers une organisation polycentrique, répond au même mouvement profond. 

Trop longtemps, les pionniers de la révolution en cours ont affirmé que celle-ci offrait un chemin unique. Il ne suffit pas de proférer, en réponse, l'évidence selon laquelle l'histoire est faire de bifurcations permanentes. Il faut prendre conscience du fait que toutes les révolutions, politiques ou culturelles, technologiques ou sociales, apportent leur lot de souffrance et d'injustice si elles ne sont pas canalisées, orientées, développées, ou, pire, si elles sont confisquées.

Nous verrons en 2017 une prise de conscience croissante par les sociétés des enjeux de la révolution EDU (Educative, Digitale, Urbaine) à travers le monde. Nous verrons aussi, de plus en plus, se dessiner des options. Il ne suffit pas de dénoncer, avec force incantations, les populismes qui surgissent faute d'alternative à la révolution confisquée. Encore faut-il imaginer des réponses à l'aspiration légitime des peuples à ne pas être dépossédés du progrès et de ses fruits. Nous tâcherons, de là où nous sommes, de contribuer à éclairer l'avenir. 

Bonne année 2017 à tous mes lecteurs ! Merci de votre fidélité !  

 

Jeudi 5 Janvier 2017
Edouard Husson


Dans les médias
Derniers tweets
Edouard Husson : Claude Catala coupe le ruban marquant le méridien de Paris dont le tracé a marqué, le 21 juin 1667, la création de… https://t.co/FbeBwQ64NF
Mardi 20 Juin - 20:45
Edouard Husson : Johann Farjot et l'Orchestre de PSL parcourent 350 ans d'histoire de la musique en hommage à l'Observatoire de Pari… https://t.co/fVsrPYY7jG
Mardi 20 Juin - 19:49
Edouard Husson : Claude Catala ouvre la soirée du 350è anniversaire de l'Observatoire de Paris @psl_univ @marc_mezard https://t.co/ajj7ZdFQQ8
Mardi 20 Juin - 19:13
Edouard Husson : RT @C_Cripps: #PSL President @marc_mezard hosts President Lin Jianhua #PekingUniversity as we continue to develop our partnership. #researc…
Lundi 19 Juin - 16:11
Edouard Husson : Congratulations Chris: you worked very hard to build strong international partnerships for PSL. Essential to reach… https://t.co/2pRRRq4Gfe
Jeudi 15 Juin - 16:52
Edouard Husson : Fierté: Paris Sciences & Lettres 38è dans le classement de réputation mondiale des universités, 1ère française @psl_univ @THEworldunirank
Jeudi 15 Juin - 12:46
Edouard Husson : RT @CathRouvier: Pari réussi pour Paris Sciences et Lettres #PSL Avec #ParisDauphine #ENS et #CNRS désenclaver écoles université et centre…
Jeudi 15 Juin - 08:26
Edouard Husson : RT @c40cities: 💚27 villes du monde ont rejoint notre initiative d'illuminer de vert leurs monuments. Les villes sont la solution pour le Cl…
Mardi 6 Juin - 12:37
Edouard Husson : Caso Piskorski: la lettera del Senatore Razzi all’Ambasciata polacca in Italia https://t.co/qTcYzQKVkC
Lundi 29 Mai - 23:48
Edouard Husson : "We have to live with unpleasant truths: the euro has torn Europe between North and South" (T.G. Ash, Aix-La-Chapel… https://t.co/pOowpRJUBo
Jeudi 25 Mai - 13:20