Le Blog d'Edouard Husson

Bonne année 2017 !



En ce début d'année 2017, Donald Trump est sur le point de prêter serment comme président des Etats-Unis, l'Organisation de la Coopération de Shanghai pèse comme jamais sur les affaires du monde, nous savons que nous aurons un nouveau président français en mai mais nous ignorons si Angela Merkel sera reconduite à la Chancellerie fédérale à l'automne.  Faut-il se hasarder à faire des paris sur l'avenir, au risque d'être, comme en 2016, démentis par les faits? 

L'événement surprend moins quand on en discerne l'enracinement dans des tendances profondes. Le lecteur du livre de Joël Kotkin, The New Class Conflict, paru en 2014, pouvait interpréter, tout au long de l'année dernière, la progression de Donald Trump comme le ciblage réussi, par le milliardaire new-yorjkais, d'une Amérique des classes moyennes inquiètes, des banlieues méprisées par les progressistes, des régions désindustrialisées; la victoire de Trump était imaginable, sinon certaine. De même, dès que l'on commençait à s'interroger quant à l'impact sur l'électorat britannique des choix d'Angela Merkel en matière d'accueil des réfugiés, on prenait au sérieux la perspective du Brexit. Troisième exemple, la lecture régulière de la presse asiatique de langue anglaise fait comprendre que la Russie ne s'est pas lancée dans son intervention syrienne sans savoir qu'elle avait l'appui des puissances qui constituent l'Organisation de Coopération de Shanghai ou qui aspirent à y rentrer. Nous continuerons, cette année, à observer les forces profondes, qui font bouger les lignes de la mondialisation. 

Nous aurons à coeur d'éclairer, autant que possible, la triple révolution qui est à l'oeuvre dans le monde depuis la fin du siècle dernier. La révolution en cours (que l'on qualifie quelquefois de nouvelle révolution industrielle) est à la fois éducative (accès massif à l'enseignement tertiaire à travers le monde), digitale (bouleversement de l'ensemble de l'économie par le stockage toujours plus miniaturisé d'une information toujours meilleur marché et toujours plus aisée à transférer et analyser dans des conditions de quasi-instantanéité) et urbaine (la majorité de la population du monde est devenue urbaine en 2008). Les événements politiques ou les glissements de plaques géopolitiques que nous évoquions à l'instant sont largement déterminées par ces trois révolutions. 

2016 aura été l'année d'un basculement. Partout, les peuples commencent à faire entendre leur(s) voix. Ils refusent que la révolution éducative soit confisquée par des droits d'accès exorbitants. Ils veulent s'emparer de la révolution  numérique pour en faire un vecteur de croissance. Ils refusent une urbanisation non maîtrisée et dont ils ne seraient pas les acteurs.  La géopolitique, qui évolue d'un monde unipolaire vers une organisation polycentrique, répond au même mouvement profond. 

Trop longtemps, les pionniers de la révolution en cours ont affirmé que celle-ci offrait un chemin unique. Il ne suffit pas de proférer, en réponse, l'évidence selon laquelle l'histoire est faire de bifurcations permanentes. Il faut prendre conscience du fait que toutes les révolutions, politiques ou culturelles, technologiques ou sociales, apportent leur lot de souffrance et d'injustice si elles ne sont pas canalisées, orientées, développées, ou, pire, si elles sont confisquées.

Nous verrons en 2017 une prise de conscience croissante par les sociétés des enjeux de la révolution EDU (Educative, Digitale, Urbaine) à travers le monde. Nous verrons aussi, de plus en plus, se dessiner des options. Il ne suffit pas de dénoncer, avec force incantations, les populismes qui surgissent faute d'alternative à la révolution confisquée. Encore faut-il imaginer des réponses à l'aspiration légitime des peuples à ne pas être dépossédés du progrès et de ses fruits. Nous tâcherons, de là où nous sommes, de contribuer à éclairer l'avenir. 

Bonne année 2017 à tous mes lecteurs ! Merci de votre fidélité !  

 

Jeudi 5 Janvier 2017
Edouard Husson


Dans les médias
Derniers tweets
Edouard Husson : Florence Berthout accueille les sportifs de PSL à la Mairie du Vè arrondissement de Paris @psl_univ @FloBerthout_05… https://t.co/YG8xFNYYvH
Mercredi 16 Mai - 18:18
Edouard Husson : Emmanuel Macron explique sa vision de formations véritablement européennes portées par plusieurs universités dans p… https://t.co/4Ciwyty6Ur
Jeudi 10 Mai - 16:45
Edouard Husson : Emmanuel Macron arrive dans le grand amphithéâtre de la RWTH à la rencontre des étudiants aixois. @RWTH @psl_univ… https://t.co/cbDrNArTN5
Jeudi 10 Mai - 16:45
Edouard Husson : Emmanuel Macron n'hésite pas à heurter ses jeunes interlocuteurs sur les questions d'énergie. Affirme maintien d'un… https://t.co/Uh9V4wFcf0
Jeudi 10 Mai - 16:45
Edouard Husson : A l'applaudimètre, c'est le plaidoyer d'Emmanuel Macron pour des cercles d'intégration renforcée avec les pays qui… https://t.co/PlDQ8Gz1i2
Jeudi 10 Mai - 16:45
Edouard Husson : Pour Emmanuel Macron il ne faut pas opposer formation des meilleurs et égalité des chances. La France réforme son u… https://t.co/dPmeGU770a
Jeudi 10 Mai - 16:45
Edouard Husson : Les étudiants de la RWTH (Aix-La-Chapelle) attendent Emmanuel Macron qui vient débattre avec eux de l'avenir de l'E… https://t.co/rTa3o68EIL
Jeudi 10 Mai - 16:44
Edouard Husson : E. Macron aux étudiants aixois : contrat européen n'était pas qu'un étudiant andalous ou calabrais n'ait le choix q… https://t.co/mhTiawWL5v
Jeudi 10 Mai - 16:44
Edouard Husson : Internet a ceci de merveilleux que l’on y découvre des points de vue atypiques, voix isolées mais qui sont bien plu… https://t.co/vUFU39lDSJ
Jeudi 10 Mai - 10:34
Edouard Husson : The Joke (part 4). I had taken the low cost "Dollar" formula. But your staff told me that they could not handle the… https://t.co/T6lDo4RyNi
Mardi 8 Mai - 19:59