Le Blog d'Edouard Husson
"La tradition signifie donner des votes à la plus obscure de toutes les classes, à nos ancêtres" (Chesterton)
Facebook
De Germania

La fin de l'éducation antiautoritaire - Article publié le 07/03/2009

Ma semaine allemande 27 26 février-5 mars 2009 Vendredi 26 février 2009 L’une des manifestations les plus évidentes de la fracture sociale qui commence à ronger l’Allemagne est l’inégalité, toujours plus forte, dans l’accès aux soins. Depuis des années, il est courant qu’un médecin installé n’accepte de nouveaux patients que s’ils sont « privat versichert », c’est-à-dire s’ils cotisent à une mutuelle privée en plus de la caisse publique d’assurance maladie. La mutuelle privée, dont la cotisation est souvent très coûteuse, vous permet d’être soigné plus rapidement quand vous...

Entretien sur Himmler pour Booksmag - Article publié le 06/02/2009

En voici la vidéo.

Les buts de guerre allemands dans la Première Guerre mondiale - Article publié le 14/10/2008

Synthèse du cours au 1er cycle franco-allemand de Sciences Po 08.10.2008 Bibliographie: Neitzel (Sönke), Deutschlands Weg in den Krieg, Pendo, Zürich, 2002 Mommsen (Wolfgang J.), War der Kaiser an allem Schuld? Wilhelm II. und die...

Le crépuscule du nazisme et la catastrophe allemande - Article publié le 22/12/2006

Paru dans L’Histoire, Février 2005 Le désastre du « triomphe de la volonté » Le 20 juillet 1944, Hitler survit à l’attentat organisé par Stauffenberg. Il est certes blessé mais il est convaincu que la Providence lui a envoyé un signe : sa mission n’est pas finie. Pendant neuf mois encore, Hitler s’apprête à jouer le dernier acte d’une tragédie qui doit prouver à la face du monde le « triomphe de la volonté » ; en fait, le dictateur dont l’empire se réduit comme une peau de chagrin garde une faculté : un pouvoir de nuisance dont il entend bien se servir. La...

L’équilibre des puissants sous le IIIè Reich - Article publié le 05/12/2006

Paru dans L’Histoire n° 312 Le 28 avril 1930, Joseph Goebbels, qui vient d’être nommé responsable de la propagande pour le Reich, écrit dans son journal, avec une certaine condescendance, à propos de son « nouveau secrétaire, Himmler » : « Nous sommes très vite à l’unisson. Il n’est pas excessivement intelligent, mais il est appliqué et docile . » Secrétaire de Goebbels ? En fait, Himmler, qui avait dirigé la propagande du Parti de 1926 à 1930, devenait le second de Goebbels dont le titre était plus solennel. Il n’en reste pas moins que cette remarque, apparemment...

Péguy, Jaurès et l’Allemagne - Article publié le 15/08/2006

Les citations concernant Jaurès, dans la charrette, emmené vers l’exécution pour haute trahison, sont trop connues pour avoir besoin d’être répétées. Ce à quoi l’on fait d’habitude moins attention, c’est que Jaurès est comparé à Louis XVI : les tambours qui doivent couvrir la voie de Jaurès sont ceux qui ont historiquement couvert celle de Louis XVI sur l’échafaud. Péguy fait rejouer le manichéisme de l’histoire révolutionnaire – il faut dire qu’à l’époque les historiens n’avaient pas encore découvert que Louis XVI n’avait eu aucun rapport avec la publication du manifeste de Brunswick....

Le « néo-atlantisme » de la République Fédérale d’Allemagne et la réaffirmation du leadership américain (1979-1989) - Article publié le 15/08/2006

La primauté des facteurs économiques Fin 1979, le déclenchement de l’invasion soviétique de l’Afghanistan, et, fin 1989, l’ouverture du Mur de Berlin : les deux événements qui servent de frontières chronologiques pour le colloque consacré la politique américaine dans les dix dernières années de la Guerre froide pousseraient à évoquer d’abord, lorsque l’on s’interroge plus particulièrement sur les relations entre la RFA et les Etats-Unis durant cette décennie, les réalités géopolitiques. On pense en effet immédiatement à la crise des euromissiles, au cœur de laquelle se trouva...

Charles de Gaulle face à Adolf Hitler - Article publié le 15/08/2006

Winston Churchill et Charles de Gaulle, dans les années 1930, sont parmi les rares Européens à saisir l’ampleur du désastre qui menace l’Europe depuis l’arrivée d’Adolf Hitler au pouvoir. Tous les deux sont convaincus qu’une nouvelle guerre avec l’Allemagne est inéluctable. Mais ils ne concentrent pas leur attention sur le même point. Tandis que Churchill ne cesse d’observer Hitler et d’apprendre à lire dans son jeu, de Gaulle se préoccupe de la reconstitution de l’outil militaire allemand. Vers l’Armée de métier, paru en 1934, est la réponse gaullienne à l’avènement du IIIè Reich. Par...
1 2 3




Dans les médias


Derniers tweets

Inscription à la newsletter